Salons de formation professionnelle pour la reconversion

Les salons de formation professionnelle ont jusque là été orientés principalement vers les jeunes diplômés. Ils sont le lieu de rencontre privilégiée entre les recruteurs, les écoles et instituts et les jeunes.  Mais depuis deux ans, un vent nouveau souffle sur les salons professionnels car ils intègrent un élément nouveau : la reconversion professionnelle . Voyons cela de plus près.

Le plus d’un salon de formation professionnelle dédié à la reconversion professionnelle

C’est en 2011 qu’apparaissent les premiers salons de formation professionnelle destinés à la reconversion à l’image de celui de Rouen. Ces salons ont pour objectif d’accompagner le salarié et le demandeur d’emploi dans leurs projets de reconversion professionnelle ou de recherche d’emplois. Ainsi, les méthodes pour aborder le projet de reconversion professionnelle  sont présentées, les outils tels que le CIF, le DIF  ou encore le bilan de compétences sont détaillées et enfin les participants bénéficient également de conseils pratiques pour se lancer dans l’entreprenariat. S’ils ne sont pas encore aussi nombreux que les salons de formation classique, il est certain que les salons de formation dédiés à la reconversion  professionnelle vont sûrement se développer car la reconversion professionnelle devient un sujet de plus en plus actuel. Mais un salon de ce type ne peut être utile que si les participants savent en tirer parti. Ce qui nous amène à la prochaine question :

Comment utiliser un salon de formation professionnelle  dans un projet de reconversion professionnelle ?

La façon de gérer un salon de formation professionnelle dédié à la reconversion professionnelle est cruciale pour un salarié. En effet, ce dernier sera confronté à de nombreuses informations  qui confirmeront ou infirmeront ses recherches précédentes. Il sera également confronté à d’autres salariés comme lui ou à des représentants d’écoles dont les avis peuvent influencer son projet professionnel. Alors il serait intéressant d’effectuer un bilan de compétences avant d’aborder ce type de salon et c’est lorsque la formation envisagée est bien identifiée que l’on peut plus facilement utiliser les informations. Il sera par exemple plus facile d’identifier la formation adaptée entre contrat en alternance ou VAE. Ou encore d’identifier le meilleur moyen de la suivre et de la financer : entre le DIF ou le CIF .